Deux mois avec Surface Pro 2

 

Bon je pense qu’il est temps de dire ce que je pense de ma surface pro 2 depuis que je l’ai, bientôt 2 mois. Pour rappel j’avais acheté cette machine pour profiter de l’expérience windows 8 à son maximum (application métro) tout en continuant à profiter convenablement des applications desktop grâce à la Type Cover. Alors, est ce que la machine répond à mes attentes ?

Tout d’abord, je tiens à préciser que je ne vais pas faire un test de windows 8, il en existe beaucoup, donc j’aborderai certains points lorsque j’aurai quelque chose à dire dessus, je vais tenter de me focaliser sur le matériel et sur mon utilisation avant tout, qui n’est surement pas celle de tout le monde.

Tout comme je l’ai fait pour le Macbook Pro, je vais comparer le VAIO SVZ à cette surface tout au long de l’article. C’est le matériel que je vais remplacer donc c’est cet élément que je prendrai comme référence.

A quoi me sert mon VAIO ? C’est une machine portable posée sur mon bureau 70% du temps, me servant pour le surf, le mail, la conso de contenu, le développement windows/windows phone et quelques fois le développement de RAW sous Lightroom. Cette machine est également connectée à un écran externe 26 pouces pour lancer XBMC qui est mon media center, et dont les vidéos sont stockées sur un NAS.

Arrivée de la surface, première mise en route, tout se passe comme prévu, c’est simple et pas trop long, la machine est rapidement opérationnelle.

Première « difficulté », inhérente à Windows 8, la synchronisation des paramètres via notre ami le cloud. Le VAIO est sous windows 8.1, et j’avais activé toute les options, ne sachant pas exactement à quoi elles servaient. J’en avais coché 2 que j’ai désactivé par la suite en voyant le résultat sur la Surface : La synchro de l’écran d’accueil et de la liste des applications.

A cause de la première option, dès que je modifiais un truc sur la tablette, j’avais la modif sur le portable, ce que je ne souhaitais pas. La seconde option ajoutait une tuile « temporaire » sur la surface pour chaque application de mon home screen du VAIO que je n’avais pas. Si l’idée est bonne, elle oublie quelque chose : le VAIO n’a pas d’écran tactile, la surface est une tablette, il y aura des applications qui seront plus pratiques à utiliser sur le VAIO que sur la surface. J’ai donc désactivé cette option.

Après cela, on se retrouve sur un terrain connu au niveau software, reste à maitriser l’écran tactile. Et cette dernière tâche se fait très très rapidement, l’écran permet une bonne glisse des doigts, et est très réactif. La maitrise du stylet wacom prendra un peu plus de temps, c’est un élément supplémentaire appréciable, mais au quotidien je ne m’en sert jamais.

Mode tablette

Pendant un mois je n’ai pas eu de cover, donc pas de clavier, de même pour la souris, j’ai donc été « contraint » d’utiliser seulement l’écran tactile comme source d’entrée, et au début, c’est pas la joie.

Ce n’est pas la joie car malgré l’enrichissement de l’interface metro pour les paramètres de la machine, il reste beaucoup d’options du bureau qui n’ont pas d’équivalent metro concernant la configuration de la machine. Et je ne parle pas des options du bureau qui ont disparus et obligent à utiliser l’invite de commande (oui les profils wifi je m’adresse à vous.) Et dans ces cas-là, l’écran tactile est une vrai plaie à utiliser, on comprend mieux pourquoi les TabletPC sous XP et Windows 7 ont été des échecs, c’est tout simplement immonde à utiliser.

Mais il y a quelques jours j’ai trouvé un petit logiciel qui émule un touchpad sur l’écran et qui peut sauver des vies : TouchMousePointer : http://www.lovesummertrue.com/touchmousepointer/en-us/ j’en parlerai dans un prochain article.

Le clavier tactile est bon, il permet de taper à deux mais avec la tablette posée sur son kickstand, mais il a quand même un gros défaut, c’est un agencement batard des touches. Ce n’est pas un layout AZERTY classique. Les touches de ponctuation se résument à la virgule et au point, le reste est rangée dans un autre menu, pareil pour les caractères spéciaux, c’est très très TRES gênant pour taper une URL par exemple.

 

Arrivée de la Type Cover

1 mois plus tard je reçois ma Type Cover 2 violette. Le produit est beau, le clavier est top, bien mieux que celui de mon VAIO SVZ (course un peu plus longue sur la Type Cover et ça change tout). Le gros point négatif de la Type Cover 2 c’est son touchpad qui est mauvais et ne servira qu’a du dépannage, souris bluetooth obligatoire pour une utilisation intensive d’une application bureau.

Le retro éclairage est bon, 3 niveaux possibles, la cover dispose de raccourcis claviers pour chaque élément de la charm bar et possède aussi des raccourcis cachés (Fn + Suppr et Fn + Effacer pour régler la luminosité écran par exemple).

La cover est légère et son utilisation est vraiment agréable au quotidien, passer de mode ultrabook à mode tablette est un jeu d’enfant, soit en rabattant la cover soit en l’enlevant.

En mode ultrabook

J’ai branché une souris sans fil logitech usb pour la suite, souris endommagé qui me fait des double clic aléatoire, mais qui reste plus agréable que le touchpad de la cover… et la surface devient un ultrabook comme les autres. Le Core i5 Haswell et les 8Go de RAM permettent de travailler confortablement (aucune sensation de bridage par rapport à mon SVZ i7 quad cœur, je ne me servais pas de toute sa puissance).

L’écran de 10,6 pouces est lumineux, affiche des couleurs agréable, beaucoup moins pétantes que celles du VAIO, et je ne suis pas expert pour dire de qui des deux machines a les plus justes couleurs. Pour travailler, 10,6 pouces et du full hd ça fait pas mal aux yeux ?

NON ! Avec la mise à l’échelle a 150% c’est un vrai régal, pour comparer, mon VAIO full hd 13 pouces est moins agréable. Normal, il est à 100% de mise à l’échelle donc tout est petit, mais a 125% c’est déjà trop gros, alors que 150 sur l’écran de la surface rend très bien.

Après l’image, le son, et là, c’est une très bonne surprise, je trouve la qualité des haut-parleurs surprenante pour une machine de cette taille, une qualité à des années lumières des haut-parleurs de mon VAIO, regarder une vidéo est agréable, je n’irai pas jusque-là pour une musique parce que ça manque quand même de basse.

L’absence de port Ethernet est quand même handicapante. Tout est stocké sur mon NAS, et si le stream de vidéo passe bien, le transfert de fichier volumineux (des ISO pour les install de programmes par exemple) met des lustres à se faire.

J’ai donc acheté un Hub USB 3.0 qui fait également office de carte ethernet, le verdict est sans appel, je passe de 20Mb/s à 100Mb/s pour le net (merci la Fibre) et 300 à 400Mb/s pour le reseau local.

En mode hybride

On n’a vu le mode tablette, le mode ultrabook, la surface permet de passer de l’un a l’autre en un clin d’œil. Le VAIO ne me servait que sur mon bureau, je ne le prenais que très rarement dans mon lit par exemple car allongé ce n’était absolument pas pratique de m’en servir. Je le prenais quand j’étais en déplacement, la journée, sur mes genoux, mais les 4h d’autonomie le vent dans le dos avaient vite raison de cette utilisation.

La Surface me permet d’atteindre sans trop faire attention les 7h d’autonomie, en mode « utilisation normale » et l’écran vers les 50%. L’écran est très lumineux, donc à 50% c’est déjà confortable. Maintenant lorsque je vais dans mon lit la surface m’accompagne, en mode tablette évidemment, et son utilisation reste la même qu’avant : surf, conso de contenu, et IE 11 au tactile est un vrai régal. Les petits jeux en tactile se consomment avec plaisir et ce sont typiquement s jeux que j’installerai jamais sur une machine non tactile.

Le poids de l’ensemble, dans les 1.1Kg se fait quand même ressentir en mode tablette, je ne la porte pas en bout de bras parce que ce n’est pas agréable, elle est toujours posée sur mes genoux si je suis assis ou mon ventre si je suis allongé. Le kickstand est super pratique, la deuxième position est un vrai plus, mais pour s’en rendre compte il faut s’en servir. Le refroidissement de la machine est fort bien pensé, elle reste tiède au maximum en utilisation classique, commence à être chaude si on lance un jeu ou une application 3D, mais les ventilateurs ne se font pas entendre 98% du temps (oui oui, je ne l’ai ai entendu qu’une seule fois en 2 mois).

Elle me suis quand je pars en déplacement, avec la cover pour protéger l’écran, mais je range quand même la tablette dans une housse néoprène, en effet la finition de la machine a quelques points faibles. Elle se raye très facilement, et le port du chargeur, qui est magnétique, n’aide pas, si on ne l’aligne pas correctement, il va s’accrocher  à moitié et en le déplaçant on va rayer le contour. De même pour le port USB, il faut faire attention.

Remplacera-t-elle le SVZ ?

Pas tout de suite. Il me manque encore un boitier Miracast. Pour l’utilisation XBMC j’ai un petit souci de driver qui m’affiche une ligne de pixel bizarre sur les vidéos, alors qu’avec VLC ça passe sans problème. La tablette peut être branchée à mon écran externe via son port MiniDisplay, et à court terme, via le boitier miracast, sans fil.
Mise à jour du 11/12/2013 : Le dernier patch Tuesday de Microsoft met à jour ler pilote intel et la ligne de pixel bizarre a disparu, je pense donc que c’est le début de la retraite pour le VAIO.

Pour tous les autres cas, la tablette fait le travail du SVZ, presque mieux je pense que c’est l’outil le plus hybride aujourd’hui, il faudrait pour le prochain modèle une petite cure d’amincissement, mais il faut être réaliste, on ne pourra pas atteindre les proportions d’un iPad Air, ce n’est pas le même matériel et ce n’est pas la même utilisation.

A 1279€, c’est le prix d’un ultrabook, et à mon humble avis, elle les vaut, c’est le genre d’appareil qui est entrain de fleurir chez pas mal de constructeur, je pense que les prochaines itérations vont être intéressantes à suivre. Je ne dirai pas que la Surface est mieux que le VAIO, je dirai qu’elle fait le même travail mais de façon différente, une façon qui me convient mieux.

Trucs biens :

  • Clavier tactile
  • Perf
  • Interface metro
  • Autonomie
  • Son
  • Écran
  • Clavier type cover

Trucs pas bien

  • Clavier tactile (caractères spéciaux)
  • Interface classique au doigt
  • Trackpad type cover
  • Finition magnésium qui se raye vite

One Response to Deux mois avec Surface Pro 2

  1.  

    Merci pour ce test qui correspond bien à ma situation : un transportable 17″ et un Vaio Z.
    Du surf, du Lightroom, un peu de musique.
    Le Vaio va finir en vente 🙁

leave your comment

What is 38 + 42 ?
Please leave these two fields as-is:
Vous êtes humain ? Alors faites un petit calcul mental et c\'est terminé :)